Quand on est une entreprise, on veut offrir la meilleure expérience aux utilisateurs, pour à la fois leur faciliter le parcours en ligne, mais également maximiser les rendements. Il suffit qu’un site web ou qu’une landing page soit mal conçue, pour faire fuir vos clients et perdre des ventes potentielles.

Pour palier à cela, surtout lorsqu’on investit des budgets importants en publicité (Google Ads, Facebook Ads etc), il est nécessaire de mettre en place une stratégie de split test, d’A/B testing, afin d’identifier quelle combinaison va plaire au plus grand nombre.

Il n’existe pas un design de page web qui plait à tout le monde

Pas facile d’admettre qu’une page web esthétique, parfaitement équilibrée, au chemin de lecture optimal, est 20, 30 ou 50% moins efficace que telle autre, qui paraît pauvre et bancale. C’est à ce genre de mauvaise surprise que l’on s’expose avec l’AB Testing, une méthode qui permet de tester « en vrai » deux ou plusieurs versions d’une même page. Elle rappelle d’ailleurs fortement l’eye tracking, car elle se base sur l’analyse du comportement des utilisateurs.

Où l’on s’aperçoit que les goûts, les intuitions et autres a priori supportent mal l’épreuve de la réalité. Qu’il suffise en effet de remplacer un mot par un autre, de déplacer un bouton ou d’en changer la couleur — même si cela est une hérésie graphique — pour faire grimper un taux de conversion de 30 %, cela peut hérisser bien des graphistes ou web designers.

De même, supprimer un menu déroulant destiné à faciliter la navigation peut se révéler payant en termes de conversion. En effet, nombre d’études prouvent que limiter les « portes de sortie » est un des moyens les plus efficaces de rentabiliser son site Internet.

Eh oui, moins l’internaute a de choix, meilleur est le taux de conversion. Les marketeurs risquent donc eux aussi de perdre quelques illusions…

Pas de recette miracle pour créer une page web parfaite : test & learn

Pour autant, il n’existe pas de « page type » ou de recette miracle. Ce qui marche sur un site peut ne pas fonctionner sur un autre. L’efficacité des options retenues dépend en effet du nombre de visiteurs, de leur profil, des produits commercialisés, etc. Bref, à chaque site ses solutions. Et cela peut même aider à améliorer les performances de vos campagnes au sens large : l’email marketing, les publicités display, le retargeting etc.

Et encore : ce qui est efficace à un moment donné peut ne plus l’être plus tard. Il convient donc de faire des tests réguliers, pour évaluer dans la durée l’efficacité des différentes pages de son site. Impossible de relâcher son attention en pensant avoir déniché LA formule magique.

De nombreux prestataires proposent des solutions clé en main d’AB Testing, dont les tarifs dépendent pour beaucoup du nombre de visiteurs à tester. Google met quant à lui des outils à disposition gratuitement : il faut alors disposer d’un minimum de temps et de compétences techniques pour faire les tests soi-même. Quoi qu’il en soit, l’AB Testing vaut certainement la peine qu’on lui consacre un peu de temps, ou d’argent.

Les principaux logiciels d’A/B testings :

Voici une liste non exhaustive d’outils gratuits ou pays pour faire du split testing A/B :

  • AB Tasty
  • Kameleoon
  • Visual Website Optimizer (VWO)
  • Content Square
  • Google Optimize
  • Firebase A/B Testing